Nostradamus

Médecin, apothicaire et astrologue, né à Saint-Rémy-de-Provence le 14 décembre 1503 dans une riche demeure du centre ville dont il subsiste quelques vestiges.
Michel de Nostredame, surnommé à la faculté “Nostradamus”, sera imprégné de culture et de science dès sa plus tendre enfance. Il étudie la médecine en Avignon et à Montpellier et s’intéresse aux découvertes et aux idées de la Renaissance.
L’invention de l'imprimerie lui permet d’étudier les philosophes grecs et latins.
Il étudie la pharmacopée auprès des savants de Turin, découvre les idées de Luther et Calvin et rencontre les philosophes Scaliger et Erasme.
Utilisant des remèdes mis au point par lui même en tant qu'apothicaire à base d'un savant mélange de différentes plantes, il se fait un premier renom en participant activement à la lutte contre la peste ravageant Marseille et Aix en Provence à cette époque.
Appelé en consultation par Catherine de Médicis, ses connaissances, ses écrits et ses soins médicaux séduisent la Reine et la Cour, il est nommé médecin et conseiller du roi Charles IX, mais les troubles religieux et la puissance de l’Inquisition l’incitent à venir s'installer à Salon-de-Provence, où des adeptes comme Charles IX et Henri de Navarre, le futur Henri IV, continuent à lui rendre visite pour le consulter.
Il y rédige de nombreux ouvrages tels le "Traité des confitures et fardements" qui peut prêter à sourire à notre époque, mais qui, alors, permettait la conservation des fruits et légumes pour lutter contre le scorbut. Ses "almanachs», édité dès 1550, mêlent des prévisions métrologiques pour agriculteurs basées essentiellement sur les astres aux conseils médicaux et de beauté par les plantes. Le plus connu de ses ouvrages "Les Centuries", considéré par certains comme un livre de prédictions énigmatiques, alimente depuis toutes les curiosités.
Il a été récemment prouvé que Nostradamus, par comparaisons de textes antiques, avait trouvé la signification de certains écrits égyptiens bien avant Champollion.
Tout ceci permet de se rendre compte de l’extrême richesse scientifique, intellectuelle et humaniste d’un homme dont l’esprit curieux et attentif était au service de l’humanité.
Nostradamus nous quitta en 1566 en nous laissant un œuvre mystérieux et difficile à interpréter en raison de son langage particulier, mêlant latin et vieux français à l'occitane et qui continuera donc probablement à jamais à partager les esprits. Sa maison a Salon-de-Provence est devenue musée.

MUSEE NOSTRADAMUS SALON DE PROVENCE →

PLUS DE CELEBRITES EN PROVENCE :
PAUL CEZANNE
AUGUSTE ESCOFFIER
LES FRERES LUMIERE
HENRI MATISSE
FREDERIC MISTRAL
NOSTRADAMUS
MARCEL PANOL
PABLO PICASSO
PAUL RICARD
VINCENT VAN GOGH
previous arrow
next arrow
Slider

ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER :

Partager cet article :