le mistral - sa Majesté le Prince des vents

Le mistral, dont le nom provençal "mistrau" signifie "le maître", est le vent froid, sec et violent qui souffle du nord vers le sud, de la vallée du Rhône sur les régions méditerranéens et surtout en Provence et qui peut atteindre de jour une vitesse moyenne de 50 km/h et peut avoir des rafales supérieures à 100 km/h.

C
e vent qui rends fou, comme disent les provençaux aussi, car sa Majesté peut troubler le sommeil et rendre plus nerveux, ce vent qui peut avoir des conséquences négatives sur la santé et sur le mental. Ce vent fort qui dessèche la peau et transporte de pollens qui accroît les allergies respiratoires.

Il assèche les sols gorgés d’eau ce qui peut être très apprécié après des passages orageux intenses et c'est ainsi que les Provençaux le surnomment également "manjo fango" qui signifie mangeur de boue.
Mais sa violence et sa sécheresse posent des problèmes aux cultures et ses effets sur les incendies de forêt, de garrigue ou de maquis sont redoutables. C'est ainsi que le mistral exerce une très forte influence sur la faune et la flore et pour protéger ses cultures, l'agriculteur de la vallée du Rhône élève des haies de roseaux ou de cyprès autour.
Comme tout phénomène météorologique, il a façonné le paysage, déterminé les formes de l'agriculture et réglé la navigation:
A cause de sa violence mais aussi la rapidité avec laquelle il se lève, le mistral pose de réels problèmes aux marins, surtout aux petits navires: le mistral peut s'établir sans prévenir et atteindre la force 8 en quelques minutes; il lève une mer courte, qui déferle très vite, et peut rendre la navigation difficile et même dangereuse pour les petits bateaux.
L'aviation est également concernée: à l'aéroport de Marignane, où soufflent les deux grands vents provençaux parallèles, le mistral et le vent marin, les pistes sont situées dans l'axe nord-sud pour permettre aux avions d'atterrir quel que soit le temps.

Présent environ 100 et 130 jours par an, le mistral assèche l'air et chasse la pluie et les nuages. Ce qui explique en partie l'ensoleillement d'environ 3000 heures par an et la limpidité de l'air qui a fait la réputation de la Provence et inspiré poètes, écrivains et peintres . . .
En Camargue il permet l’exploitation des salines, élément de richesse pendant des siècles. Grâce à lui, l’évaporation par le soleil n’est pas entravée par les nuages et le vent permet la cristallisation et le dépôt du sel.

Imposant des contraintes dans la conception des habitats et des lieux de vie il a inspiré un modèle d'architecture:
les maisons traditionnelles sont fermées au nord et ouvertes sur le sud et les clochers des églises avaient été conçus en fer forgé pour laisser passer la bourrasque tout comme les ailes des moulins, dont le plus célèbre est celui de Fontvieille dans les Bouches-du-Rhône, chanté par Alphonse Daudet.
"Vous irez dormir à mistral», disaient les anciens aux enfants pas sages avant de les installer dans des pièces comportant une seule fenêtre au nord, vibrant les jours de tempête.
Mais les Provençaux aiment bien leur vent qui, avant de servir les éoliennes a alimenté les moulins à vent et sans qui, la Provence ne serait plus jamais la même.

Slider

ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER :

Partager cet article :