Marcel Pagnol

Marcel Pagnol, écrivain, dramaturge, cinéaste et académicien français, voit le jour le 28 février 1895 à Aubagne, capitale des santons, dans le sud de la France près de Marseille.

L'ensemble de son oeuvre témoigne de toute sa passion et tendresse pour sa région natale avec ses traditions et les particularités du caractère des Provençaux.
La Provence est indissociable des œuvres de Marcel Pagnol. Ses champs, ses sources d’eau, ses montagnes et ses cigales font partie intégrante de l’œuvre de l’écrivain.
Dans L’Eau des collines, publié dans les années 1960, il revisite le pays de son enfance et raconte les gens qui l’habitent.
À travers Jean de Florette et Manon des Sources, il porte un regard réaliste et critique sur la communauté paysanne provençale.

Marcel Pagnol, fils du maître d'école Joseph Pagnol et de la couturière Augustine Lansot, a grandi à Marseille avec ses plus jeunes frères et sœur.
A la stupéfaction de son père il sait lire et écrire avant l'âge de quatre ans, mais sa mère ne lui permet pas de toucher un livre avant l'âge de six ans par crainte d'une « explosion cérébrale »

Pendant son enfance Marcel Pagnol passe ses étés avec sa famille dans leur maison dans les collines près d'Aubagne. ou il écrit ses premiers poèmes à l'âge de 15 ans qui paraîtront à partir de 1910 dans la revue Massilia et devient professeur d'anglais dans l'enseignement secondaire comme son père.

Il abandonne ce métier en 1922 pour s'installer à Paris et consacre dorénavant sa vie à l'écriture et y créa sa première pièce de théâtre « Les marchands de Gloire » en 1924.
En 1929 il écrit un de ses œuvres les plus célèbres « Marius » pour le Théâtre de Paris avec Raimu dans le rôle de César et qui sera porté sur grand écran en 1931 comme première œuvre du cinéma parlant français et qui est en même temps le premier film signé Pagnol.

La même année, Marcel Pagnol fonde à Marseille sa propre société de production et ses studios de cinéma.

En 1934 il achète dans les collines au-dessus du village de La Treille où, enfant, il passait ses vacances, un domaine pour y créer une sorte de "Hollywood provençal".
C'est ici sur 24 hectares de garrigues, qu'il tournera désormais lui-même ses films.

La plupart de ses œuvres littéraires comme « L'eau des Collines », « Jean de Fleurette », « La gloire de mon Père », « Le Château de ma Mère » et « Manon des Sources » ont donné naissance à des œuvres cinématographiques à grand succès couronnées de nombreuses récompenses.
En 1946 il est le premier producteur de cinéma à être élu membre de l'Académie Française !

Celui qui faisait dire à son César: "De mourir, ça ne me fait rien, mais ça me fait de la peine de quitter la vie", s'éteint le 18 avril 1974 à l’âge de 79 ans.
Une partie de sa vie et de son oeuvre sont reproduite dans le village des santons dans sa ville natale.

LE VILLAGE DES SANTONS A AUBAGNE  →

Partager la page :