le miel de lavande

Depuis les temps les plus reculés de la préhistoire, quand ils vivaient encore de chasse et de cueillette, les hommes se sont nourris de miel et le mystère qui l'entourait les fascinait.
De nos jours, que le mystère a cédé sa place à la science, nous savons que l'abeille n'a pas inventé le miel pour le plaisir de l'homme, mais pour sa propre alimentation quotidienne. Seul le miel, avec son formidable pouvoir énergétique, peut lui assurer ses besoins pour pouvoir voler et d'effectuer son travail au sein de sa communauté en tant que nourrice de ses pairs.
Véritable cocktail de vitamines, de sels minéraux et d'oligo-éléments, ce cadeau de la nature, né de l'alchimie entre faune et flore, entre dans la gamme de produits diététiques.
Durant des siècles le miel constituait avec les fruits la seule matière sucrante. Omniprésent aussi bien en cuisine qu'en pâtisserie et en confiserie, les premières confitures étaient faites de fruits et de miel et les célèbres nougats ont été crées en son honneur. La plus ancienne recette connue est celle que les Egyptiens connaissaient sous le nom de "pain au miel", celle de notre fameux pain d'épice.
Détrôné progressivement à partir du septième siècle par le "roseau miellé", qui n'était d'autre que la canne à sucre, épice rare et onéreux originaire du Bengale et importée par les croisés, la bourgeoisie de l'époque, plus soucieuse de la démonstration de son aisance matérielle que de la diététique, commença à l'ignorer.
Aujourd'hui, l'engouement de plus en plus affiché pour les produits naturels annonce son retour dans la gastronomie à travers de préparations savoureuses où le miel se marie avec bonheur au safran, au gingembre, à la coriandre ou au sésame.
Selon la flore sur laquelle les abeilles auront récolté nectar et miellat, les miels se distingueront par leur couleur, leur arôme, leurs saveurs et les proportions de leurs composants. C'est ainsi que les différents miels auront chacun son propre caractère et ses particularités gustatives.
Les apiculteurs bénéficiant d'une AOC ou d'un label, procèdent à des dégustations, tout comme pour les grands vins et les huiles d'olive, pour évaluer et classer le miel selon sa limpidité, sa finesse de cristallisation, sa couleur, son parfum et sa saveur. Le vocabulaire fonctionne par associations et c'est ainsi que vous trouverez un miel de nez balsamique malté, d'une bouche de farine mouillée, d'arôme de résine ou d'un goût de caramel.
Aucun additif étant autorisé par la loi, le miel est un produit 100 % naturel et se compose d'environ 80 % de différents sucres comme glucose, fructose et maltose, constituants ses seules matières sèches et sa teneur en eau est fixée réglementairement à une moyenne de 17 à 20 % maximum.
Pour conserver à votre miel toutes ses qualités, il convient de le placer dans un endroit sec et frais à une température d'environ 10 à 15°C à l’abri de la lumière.

les figues fraiches roties au miel
LES FIGUES FRAICHES ROTIES AU MIEL
LE NOUGAT BLANC

ABONNEZ-VOUS A NOTRE NEWSLETTER :

Slider
Partager cet article :